Ok c'est quoi cette affaire-là ?

Pas la bouteille, le site !

Principalement une tentative de partager et faire découvrir quelques tranches de culture populaire, québécoise ou française (respectivement), à ceux qui sont de l'autre côté de la grande mare.

La volonté est d'éviter autant que possible les évidences (inutile de présenter Johnny ou Céline !) pour proposer plutôt des éléments faisant partie de l'inconscient collectif d'un côté de l'océan mais méconnus de l'autre — ou juste des coups de cœur dont j'ai envie de parler. Filtrés évidemment par l'expérience d'un gars ayant passé 3/4 de sa vie au Québec et 1/4 (le dernier) en France, forcément subjective mais espérons tout de même objectivement intéressante.

Aussi une façon de partager tout ça avec mes amis des deux côtés : pour ceux qui me connaissent, je le fais déjà implicitement depuis longtemps avec mes compilations et grimoirisations, mais c'est l'occasion de le faire de façon un peu plus explicite. Le moyen donc de donner quelques clés (y compris à moi-même) pour comprendre ce qui se passe dans ma tête: chose que je ne suis pas spécialement bon pour faire, alors aussi bien le faire sur la place publique pour m'obliger à une certaine régularité dans l'effort d'exégèse de mes obsessions.

Les chansons, petites et grandes, influencent et façonnent notre vie dont elles sont la bande sonore (par exemple, Ghostbusters ne serait certainement pas le même film avec une autre chanson: pas forcément moins bon, mais assurément différent) ; mais réciproquement elles s'imprègnent de nos souvenirs et les transportent dans le temps, prêts à nous en restituer quelques gouttes dès qu'on les tord un peu. Culture populaire donc, au sens noble du terme.

L'idée est donc de proposer régulièrement (en tout cas, c'est le plan), à partir d'une chanson, quelques éléments contextuels ou éditoriaux. Non pas pour comparer ou se moquer (s'il y a bien une chose qui m'achale c'est ça) mais pour établir des ponts entre les cultures dans l'espoir que tout le monde en sorte (un peu) moins niaiseux et susciter le bouillonnement. N'hésitez donc pas à renchérir et vous lâcher dans les commentaires, ça risque de mieux marcher si je n'ai pas l'impression de parler tout seul.

D'où (bouillonnement) le nom du site : bien sûr une référence à la célèbre émission littéraire de Bernard Pivot dont je n'ai pas la prétention de faire croire que je l'ai déjà regardée, mais à la sauce québécoise. À la base, le Bovril a l'air d'être un espèce de jus de viande assez épais qu'on peut mettre sur des toasts : mais au Canada c'est une marque de bouillon liquide qu'on peut déguster directement (dilué) pour se réconforter.

Mais où est Gaston ?

Annonce mémorable signée Luc Cousineau, auteur de la très belle (même si un peu kétaine) chanson Vivre en amour qui a été un gros succès en 1976 !

Article suivant

Ajouter un commentaire

Commentaires

Vous reprendrez bien un petit viandox ? C'est étrange : en te lisant j'ai l'impression de t'entendre. Serait-ce comme un début de bovril mystique ?
Écrit le 2019/10/6 à 23:25 par Nitsouga
Bravo mec ! Excellente initiative. Me vient une idée : ce blog a besoin d'un post "Farcidurs". Oui, il en a besoin. Oui.
Écrit le 2019/10/6 à 20:39 par Limouzi Crew