Tu m'écrirais bien plus souvent...

Georges Dor – La complainte de la Manic (1966)

La Manic, c'est le grand projet hydroélectrique (plus exactement nommé Manic-Outardes) des années 60, symbole de la Révolution tranquille et de l'entrée du Québec dans la modernité. Déjà démarré avant la nationalisation de l'électricité par René Lévesque en 1963, la construction des 7 centrales du complexe occupera Hydro-Québec (et des milliers de travailleurs) sur la Côte-Nord jusqu'à la fin des années 70. C'est l'inondation d'un cratère de météorite suite à l'édification des barrages pour former le réservoir Manicouagan qui a créé l'œil du Québec, visible depuis l'espace.

 

Une manique

La chanson a été un immense succès qui continue à résonner au-delà du contexte et des cultures. On peut noter cette interprétation de Marco Calliari, le métalleux qui a mal tourné (devenu chanteur de variété italienne), ou encore celle de Leonard Cohen, qui en livrait une version à la sensualité sépulcrale (comme toutes ses chansons, d'ailleurs).

Une Monique

Difficile de conclure ce billet sans mentionner l'autre chanson qui mentionne la Manicouagan, en la faisant rimer cette fois avec Bob Morane (on dit qu'il ne faut jamais se moquer des gens qui prononcent les mots bizarrement, ça veut dire qu'ils les ont appris en lisant). À noter : sur la couverture de l'édition originale de Terreur à la Manicouagan en 1965 (première apparition de Miss Ylang-Ylang), Bob se tient devant le barrage Jean-Lesage (Manic-2) ; celui-ci sera remplacé dans les éditions ultérieures par l'emblématique barrage de la centrale Manic-5, inaugurée en 1968, et qui demeure à ce jour le plus grand barrage Daniel-Johnson au monde.

Article précédent Article suivant

Ajouter un commentaire

Commentaires

Après Manique et Monique, tu aurais pu illustrer Munich ... https://cdn.muenchen-p.de/image/fetch/c_scale,w_1180/c_crop,g_center,h_442,w_1180/https://www.muenchen.de/media/shutterstock-2017/sehenswuerdigkeiten-2/rathaus-sonne-hp.jpg
Écrit le 2021/2/14 à 16:19 par ta tata taa ta tata taa